Vous voici plongé dans le monde passionnant du Pensionnaire Erzenber
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maverick, Zanae

Aller en bas 
AuteurMessage
Zanae Maverick

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Maverick, Zanae   Dim 19 Oct - 17:07

Nom: Maverick

Prénom: Zanae

Age: Vingt-un ans.

Description Physique: Zanae est une jeune femme de taille moyenne. Elle n’est pas très grande, mais ni trop petite non plus. Elle a un corps svelte, avec de belles petites courbes pas trop prononcées. Aimant le soleil, et être a l’extérieur, lui a permis d’avoir un petit teint rosé, quelque peu basané, sa peau ne rougissant pratiquement jamais. Zanae a de longs cheveux Rouge feu moyen descendant juste au dessus de ses fesses. Ils sont quelque peu vagués et les attaches pour la plus part du temps. Ses yeux persans en amande, sont de couleur turquoise. Mais si vous la regarder bien, vous remarquerez alors, qu’elle a un vert et un bleu. Zanae a un visage avec un air calme et serein. Ses traits sont fins, ce qui équivaut a sa personnalité. Côté vestimentaire, Zanae n’a guère le choix que de porter des vêtements assortie, et ajusté. Elle doit être l’image de ce que les femmes aimeraient être. Zanae doit être à l’image des autres. Ce pendant, elle ne porte, que de petite robe léger mais tout autant élégante. Et peu importe des jugements qu’on lui fera, elle ne désire pas porter des vêtements qu’elle n’aime point. De plus, elle ne porterait jamais de grosse robe encombrante, elle se trouve catégoriquement ridicule dans ces accoutrements. Une chance par contre, elle ne portera pas non plus des vêtements d’où son dos pourrait être à la vue de tout le monde. Elle à un complexe, et c’est bien ses vieilles blessures qui couvrent une partie de son dos. Sur ce, Zanae ne porte que très peu de bijou, voulant toujours être au naturel. Ou elle en portera, mais que si c’est de valeur sentimental, venant d’une personne qu’elle aime.

Description Psychologique: Que dire de Zanae si ce n’est qu’elle est la douceur même. Ce qui est fort différent de sa jeune enfance. Mais du a ses punitions, elle n’a eu guère le choix que de s’assagir. Elle n’est pas du genre à être en colère. Par contre, elle peu parfois paraître indifférente, comme dénudé d’émotions. Ce qui n’est point le cas, puisqu’elle a toutes sortes d’émotions, seulement, elle ne sait pas comment les exprimer, voir même les avouer. Zanae est une femme qui ne fait qu’observer en silence tout ce qui se passe autour d’elle. Étant élevé qu’à assister, elle a gardé cette fâcheuse habitude. Oh! Bien sure, elle parlera, mais pour la plus part du temps, elle écoute et observe. Zanae a toujours été observatrice. Elle analyse beaucoup et comprend beaucoup de chose. Au premier coup d’œil pour quel raison que se soit, elle aura déjà fait un opinion, et ils ne sauvèrent jamais fausse. Elle ne porte que très rarement des jugements. Les gens qui la connaissent, dise qu’elle est une bombe a retardement. Façon de parler bien sure. Zanae, jeune, comme je l’ai dit plus haut, était bien différente. Elle était un vrai ouragan. Elle était près a se battre avec tout le monde, et malgré sa grandeur et sa fragilité, elle avait une bonne force dans le bras. Elle se défendait fort bien.

Aujourd’hui, elle est sage, tranquille et a son affaire. Elle a vieillie, si l’on peut dire cela ainsi. Elle a mûrie, et elle ne s’emportera que si la situation l’exige. Elle est réfléchie, et tout dépendamment de la situation, Zanae pourrait paraître impulsive, mais si vous la connaissez bien, vous saurez qu’elle préfère fuir certaines choses.

Même si Zanae a de la misère à s’exprimer, elle n’en est pas tout de même froide. Elle a beaucoup d’amour a donner, mais seulement, elle ne sait pas comment. Elle est douce et attentionné envers ceux qu’elle apprécie. Elle se méfit beaucoup des gens, et elle n’accordera pas facilement sa confiance, il est très difficile de la tromper. Elle est très terre a terre. Et pour finaliser ce que vous devez savoir a son sujet, c’est le fait qu’elle aime par moment, être seul. Étant toujours seul, dans sa petite jeunesse, elle a ouvert son côté indépendant, donc, elle pourrait se débrouiller fort bien dans des moments qui l’exige. Elle aime les défis, plus que tout, et n’a pas froid aux yeux, ni même de se salir les mains, même si le monde pourrait croire tout contraire.


Rôle: Voyante du pensionnaire

Bon, neutre ou mauvais: Neutre

Autre: Ses yeux, d’un turquoise éclatant, signifiant que la jeune femme de vingt-un est aveugle.

Pouvoirs: Voyant par onde, Zanae peu aussi en crée afin de se défendre. Grace à ceux-ci, elle peu facilement repousser un ennemi, tout comme faire exploser un objet, tout dépendant de l’intensité de l’onde qu’elle crée. Elle peut aussi crée des boucliers et contrôler la température, principalement les mauvais temps. Zanae peut aussi voir l’avenir des gens. Grace a l’aura des gens, elle peut, quelque fois, prévoir ce qui lui arrivera – Je vais prédire l’avenir des gens simplement sur demande. Je ne prédirais pas l’avenir de quelqu’un sans son accord. Elle est aussi dans la capaciter de se guérir et de guérir ceux qui l'entour.

Histoire: Dans ce temps ci de l’époque, la neige commençait à se faire rare. Le temps devint plus doux, moins rigoureux, et les animaux sortaient de leur cachette. La vie reprenait son cours, le pensionnaire se remit à vivre. Pour ceux qui n’apprécie guère la saison hivernale, bien sure. Mais on pouvait voir des sourires s’afficher sur leur visage.

Dans la campagne, entouré de champs emplis de blé et d’orge, se trouvait un petit village. Il n’était certes pas le plus grand ni le plus riche mais les paysans qui l’habitait y vivait en harmonie avec la nature et avec leurs semblables. Parmit ces paysans se trouvait un jeune couple nouvellement marié qui venait d’emménager sur leurs terres. L’homme se prénommait Ikarel et la femme, Éléandra. Ikarel était forgeron depuis plusieurs années et entretenait aussi ses terres pour offrir à sa femme et sa future progéniture de quoi se nourrirent. Éléandra quant à elle s’occupait de la maison, du jardin et des animaux. Ils vivaient très heureux dans cette simplicité lorsqu’un jour la femme tomba enceinte. Aucune nouvelle n’aurait pût leur apporter un tel bonheur. Avant même que l’enfant naisse, il avait été décidé que s’il s’agissait d’une fille, elle s’appellerait Zanae et si s’était un petit garçon il s’appellerait Nathanael.

Une nuit, le ciel se déchaîna, enchaînant éclairs et bruits de tonnerre durant des heures. Heureusement, vint ensuite le calme. Les nuages sombres laissèrent la plage à la voûte étoilée d’un bleu velouté. Se fût à ce moment que Éléandra mit au monde pas un mais deux bébés. Oui, il s’agissait bel et bien de jumeaux. Un garçon et une fille. Comme voulut, les enfants furent appelés Nathanael et Zanae. Le seul petit problème était du côté de la petite fille. Dès ses premiers instants de vie, ses parents surent qu’elle était différente. Ses prunelles étaient d’un turquoise éclatant comme les yeux d’un dauphin… Malgré cela, Ikarel et sa femme étaient ravis d’avoir agrandit leur famille et c’est ainsi que commencèrent de merveilleuses mais courtes années. Nath et Zana, comme les surnommaient leurs parents, s’entendaient à merveille et très tôt commencèrent à explorer les terres de leurs parents ensemble. Une complicité unique les unissait et Nathanael n’hésitait jamais à défendre sa sœur contre les autres enfants qui se moquaient d’elle à cause de la couleur de ses yeux. Il était en quelque sorte son protecteur et son bouclier. Zana lui vouait presque une plus grande affection qu’à ses parents.

Un jour, Zanae jouait tranquillement dehors devant la maison. Son frère était partit avec son père et seule sa mère était restée à la maison. La petite fille âgée de 4 ans jouait avec les chatons nouvellement nés sur l’herbe. Parfois, elle lâchait de petits cris émerveillés et ses yeux pétillaient… Soudainement, les petits sons stridents et enjoués firent place à des pleurs. Alarmée, Éléandra sortie au pas de course dehors et courut vers l’endroit où elle avait laissé sa fille. Elle trouva la petite qui pleurait et sur son bras gauche une griffure qui saignait. Les petits chatons s’étaient enfuis. La jeune maman en déduisit que sa fille avait dû faire un mouvement qui avait effrayé un des petits et que celui-ci l’avait griffé. Soulagée que se ne soit rien de plus grave, Éléandra s’agenouilla près de Zana pour la prendre dans ses bras. C’est à ce moment qu’un éclat de lumière rougeâtre entoura le bras blessé de l’enfant. L’aura se glissa jusqu’à la blessure et en referma lentement l’ouverture. Pétrifiée, Éléandra fixait sa fille qui elle semblait bien calme. Une fois la blessure refermée, la lumière rouge disparut aussi mystérieusement qu’elle était venue… Le soir venu, la mère raconta à Ikarel ce qui s’était produit. Le forgeron ne douta pas un instant que ce phénomène était dû à de la magie. Souvent, il avait entendu parler d’enfants aux dons exceptionnels. Récemment, une femme était venu annoncer la résurrection d'un pensionna et avait prié les parents d’envoyer en Grande-Bretagne tout enfant qui semblait posséder des dons magiques. Perplexe, Ikarel fit par de ses idées à sa femme. Celle-ci refusa catégoriquement d’entendre cette supposition. Pourtant, les arguments de son mari vinrent à bout de sa résolution et Éléandra s’avoua vaincue. Il fallait admettre que Zana avait des dons magiques.

C’est ainsi que la petite fille fut envoyée au pensionna pour passer des examens. Son père, sa mère et son frère étaient tous venus avec elle jusqu’en Grande-Bretagne. Le moment des au revoirs fut douloureux et emplit de tristesse. Tour d’abord, Ikarel prit sa fille dans ses bras, la serra très fort, l’embrassa et lui murmura un « Je t’aime Zanae ». Vint ensuite sa mère qui les yeux brillant de larmes déposa un baiser sur son front, lui murmura d’être obéissante et lui dit qu’elle l’aimait. Finalement, les parents déposèrent leur enfant sur le sol. Nathanael jusque là silencieux lâcha la main de sa mère et s’avança vers sa jumelle. Malgré ses cinq ans, il ne comprenait que trop bien la situation. Il dit à Zanae :

-Toi doit être forte et pas te laisser malmener. Moi t’aimerais toujours.

Les jumeaux se serrèrent alors dans le bras et Zana versa quelques larmes. Nath s’éloigna d’elle et essuya l’eau sur ses joues. Du regard, il la réprimanda et répéta ensuite :

-Toi doit être forte. Au revoir Zana.

Ikarel prit alors la main de son fils, le souleva dans ses bras et monta à cheval. Alors que sa famille quittait la cour du château au pas, Zanae fixait leurs silhouettes tout en pleurant. Son frère étira alors le bras et lui fit un signe d’au revoir. Sa jumelle y répondit alors qu’il disparaissait au loin.
À partir de ce jour, Zanae entreprit des études pour devenir Voyante. Elle s’entraîna beaucoup, étudia beaucoup et se démarqua du reste du groupe en histoire. Même si les années passaient et que les élèves tissaient des liens serrés entre eux, se n’était pas le cas de Zana. La jeune fille passait le plus clair de son temps dans la bibliothèque, éloigné des autres. La perte de sa famille et surtout de son frère lui lacérait encore le cœur. Nathanael avait été le seul à percer le mur de glace qui enserrait son cœur et il lui manquait affreusement. Zanae eut ensuite la chance d'apprendre quelques petites choses au combat grâce à un gardien. Grâce à son agilité, elle parvenait à compenser son manque de force brute et apprit très vite.

Le jour de ses 21 ans, la voyante s’enferma comme à son habitude dans la bibliothèque. Personne n’était au courant qu’aujourd’hui, s’était son anniversaire et celui de son jumeau. La veille, elle avait demandé à un messager de porter une lettre a Nathanael pour lui souhaite joyeux anniversaire comme à chaque année. C’est ainsi que ce jour-là, elle attendait avec impatiente la réponse de son frère même s’il ne s’agissait que d’un « Joyeux Anniversaire ». Le messager finit pas la trouver dans son « sanctuaire » et lui remit une lettre. Contrairement aux années précédentes, la lettre était accompagnée d’un énorme paquet. Une lueur curieuse anima les prunelles rouges de Zana alors qu’elle déposait le pâque sur la table devant elle et lisait la lettre de Nath qui disait :

Chère Zanae, je te souhaite un joyeux anniversaire. J’espère que tu vas bien et que tu es heureuse. Merci pour le collier que tu m’as envoyé. Je l’adore. C’est maintenant à mon tour de t’offrir un cadeau. Regarde dans le paquet, c’est moi qui l’ai fait. En espérant qu’il te plaise… Prend soin de toi.

Nathanael
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Saliar
Directrice du Pensionnaire Erzenber/Fondatrice des DMM/ Admin
avatar

Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Maverick, Zanae   Lun 20 Oct - 6:56

En plus d'être la voyante du Pensionaire, est-ce que sa te dérangerai d'être aussi Prof de voyance de tous les niveau??

_________________


Keira Saliar Directrice du Pensionnaire Chef des DMM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnaireerzenber.forumactif.com
Zanae Maverick

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Maverick, Zanae   Lun 20 Oct - 14:20

Aucun probleme ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Saliar
Directrice du Pensionnaire Erzenber/Fondatrice des DMM/ Admin
avatar

Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Maverick, Zanae   Lun 20 Oct - 16:51

Alors je te rajouté dans les prof!!! Bon rpg

_________________


Keira Saliar Directrice du Pensionnaire Chef des DMM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnaireerzenber.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maverick, Zanae   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maverick, Zanae
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maverick Asthon
» Un vent d'aventure (termine)
» Brûlure sur sangle
» Viper & Maverick + Chapitre 1
» Dorian Maverick

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnaire Erzenber :: Avant de jouer :: Présentation accepter-
Sauter vers: