Vous voici plongé dans le monde passionnant du Pensionnaire Erzenber
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les temps ont changé ... [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Zanae Maverick

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Les temps ont changé ... [Libre]   Lun 20 Oct - 17:59

Parmi tous les sentiments divers et variés qui se bousculaient dans ma tête, celui qui dominait me martelait sans cesse la conscience de questions. Curiosité. Oui, oui, bien sûr, comme le dit le proverbe, c’est un vilain défaut, et cela, je l’avais déjà expérimenté un bon nombre de fois. Mais revenir dans son pensionna d’adolescente, un pensionnat qui a occupé une bonne partie de sa vie, après avoir toujours pensé de plus jamais y mettre à nouveau les pieds … ça donne une drôle d’impression. Non pas que je détestais ce lieu –un vent de nostalgie avait balayé mon cœur à la fin de ma septième année en songeant que je n’y retournerai sûrement plus- mais je ne m’attendais certainement pas en quittant le château à devenir professeur dans cette prestigieuse école de sorcellerie. En effet, qui eut songé que moi, l’élève-boulet que l’on traînait dans toutes les matières, quasiment incapable de brandir sa baguette sans l’enfoncer dans l’œil du voisin, j’allais devenir professeur à Erzenber ?

Bon, d’accord, je vous l’accorde, professeur de voyance. Mais professeur tout de même ! Et, de plus, cette maison qui était la mienne et que j’aimais tant ! Tant d’émotions et de bonnes surprises annoncées par ce Hibou béni, ça avait été trop. J’étais très vite tombée dans les pommes, tenant crispée la Lettre dans mes mains comme si ma vie en dépendait. Ce qui était presque le cas à vrai dire. Maintenant, plus j’avançais vers Erzenber, plus l’appréhension se mêlait à la curiosité. N’enverrais-je pas trop d’élèves dans des brancards à l’infirmerie ? Arriverais-je à être assez impartiale et à ne pas donner des points de plus au eleves ? M’entendrais-je bien avec mes collègues, même s’il n’y a que des filles ? C’était plus fort que moi, je ne pouvais m’empêcher de songer que cela allait être bien triste sans aucun représentant de la gente masculine parmi les autres professeurs … Heureusement que la Grande-bretagne se situait très près du pensionna !

Erzenber. Bon sang, que c’était-il passé ici ? Un ouragan avait-il déferlé dans les couloirs du pensionna pour que tout soit si aussi chamboulé ? Même si seuls deux ou trois tableaux par-ci, par-là avaient été changés de place, j’avais l’impression que tout mon univers s’en retrouvait changé. Aaah non ! Pourquoi le tableau du Je-sais-plus-quoi du Catalan, le chevalier fou et bagarreur, n’était plus dans ce couloir ? J’en rajoutais peut-être des tonnes … mais il me manquait terriblement celui-là ! Il m’avait tout de suite plus, dès ma première année ! Souvenirs, souvenirs … Je m’en souviens comme si c’était hier : le Bal de Noël, le sol qui tanguait sous mes pieds sous l’effet de la sangria que j’avais réussi à chiper en douce, et surtout ce sentiment d’être tout à fait paumée. Heureusement qu’il m’avait rappelé où se situait l’entrée de la Salle Commune, sans cela, je me serais fait prendre par le surveillant …

Je portais à la main mes maigres bagages, composés en grande majorité de nécessaire à la voyance, de barre de céréales et autres trucs indispensables. De toute évidence, j’étais trop peu douée en sortilèges pour exécuter la formule « Barda Locomodor» sans prendre le risque que ma valise prenne feu ou se colore de multitudes de points vert, et puisque je n’étais douée que dans le sport … autant profiter de mes muscles. Je devais avoir l’air légèrement idiote –un prof qui ne sait pas se servir de sa baguette, rendez-vous compte !- mais c’était la dernière chose dont je me souciais. De toute façon, le ridicule ne tue pas, sinon j’aurais été un spécimen rare ressuscité plus de 100 fois !

Au fil de ma progression à l’intérieur même du pensionna, des flashs s’imposaient à ma conscience. Ma mémoire visuelle me guidait au travers des couloirs, comme si souvenirs et sens de l’orientation se mêlaient, comme si rien n’avait changé et que tout était identique au Erzenber de mon adolescente. Arrivée dans le couloir de l la Fantasque, lieu où se trouvait habituellement les lieux de résidences de tous les professeurs, je m’arrêtais un instant, en profitant pour rependre mon souffle –eh oui, on a beau être prof de voyance, on n’est pas pour autant Wonder Woman ! Ne sachant pas laquelle de ces portes donnaient sur ma nouvelle chambre, je déposais mes bagages à tout hasard, comptant sur les elfes de maisons qui étaient certainement mieux renseignés que moi.

Tout compte fait, je décidai donc d’aller dehors, tâter le terrain comme on dit. Je voulais regarder la piste dans la foret, si rien n’avait changé, contempler le lac qui m’avait tant manqué, mais surtout avoir un aperçu des élèves qui allaient être les miens dans quelques temps. Pour l’instant, la date de mon premier cours n’avait pas été fixée, étant donné que les anciens professeurs n’étaient pas encore partis. Ca allait me faire bizarre d’être à leurs côtés, alors qu’ils avaient du me supporter pendant autant d’années, moi et mes pitreries. Mais j’étais heureuse de faire mon entrée avec d’autres novices. J’allais très certainement rencontrer d’anciens camarades de cours !

Et, lorsque je franchis les grilles de fer qui ouvraient sur le parc, lorsque, radieuse, je m’avançais d’un pas félin dans l’herbe verte ondulante, lorsque le soleil éclatant m’ébloui la vue, et lorsque je cru cependant reconnaître à travers des rayons lumineux une silhouette familière, je compris que je ne croyais pas si bien dire …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Saliar
Directrice du Pensionnaire Erzenber/Fondatrice des DMM/ Admin
avatar

Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Les temps ont changé ... [Libre]   Mar 21 Oct - 17:42

Cela faisait maintenant deux ans que Keira était directrice du Pensionnaire Erzenber. C'était dans se même pensionat qu'elle avait passée cinq année de sa vie, à étudier la magie. Elle u était entrée à 11 ans et en était sorti à 15 ans, diplôme en main. Keira avait ensuite passé les quelques années suivante à travailler au ministère de la magie. On lui avait ensuite proposé un poste de professeur de magie à Erzenber et on l'avait, pour finir, nommer Directrice du pensionnaire.

Keira sortit du pensionnaire et se dirigea vers le Lac, où elle avait passé la majeur partie de ses journées, soit à étudier ou a jouer avec sa meilleure amie d'enfance, Aurora Fiola. Keira avait nommé cette dernière Professeur de magie tout récemment. C'était sa première année en temps qu'enseignant. Aurora n'avait pas pu être admises professeur l'an passée, car celle-ci était en voyage en Égypte. La directrice et la nouvelle professeur c'était écrit beaucoup durant les années qu'elles avaient étés séparées. Keira s'arrête devant le lac et laissa le soleil levant baigner son visage et le doux vent frais du matin faire flotter ses cheveux derrière son dos.

Elle regarda le soleil se lever sur le merveilleux Lac qui bordait la forêt et le pensionnaire. Le bas de sa robe et sa cape claquaient dans le vent du matin. Les mains dans les poches, mais prêtes à être utiliser contre qui conte voulant l'attaquer, Keira regardait le magnifique spectacle qu'offriras le soleil se levant sur la Lac.

Entendant un bruit dans son dos, Keira se retourna, les mains sortit, prête à être utiliser. Elle les baissa lorsqu'elle remarqua que c'était sa nouvelle professeur de voyance, Zanae.


-Bonjour Zanae! Avez-vous trouver votre chambre?? demanda poliment la directrice.

_________________


Keira Saliar Directrice du Pensionnaire Chef des DMM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnaireerzenber.forumactif.com
Zanae Maverick

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Les temps ont changé ... [Libre]   Lun 3 Nov - 15:41

Surprise. Je n'en revenais pas. Bien sûr, je me doutais que je recroiserais ici quelques vieilles connaissances, amis ou non, anciens professeurs ou camarades de classe. Une seule école pour un grand pays comme la Grande-Bretagne -eh oui, j'étais, je suis, et je serais toujours patriote !- ... Le monde des sorciers est si petit ! Mais elle ... Je ne m'y attendais franchement pas ! On ne s'était pas revues depuis si longtemps ... Et pourtant, cette jeune femme ressemblait bien à celle que j'avais connue avant. Comment se faisait-il que je n'aie pas été au courant plus tôt de sa venue ici ? Ma mère, si bavarde -tiens, on se demandait de qui je tenais !- n'aurait surement pas omis ce détail ! Rien ne lui échappait, et encore moins ce qui se passait dans son entourage.

Doute. Une jeune fille de caractère aussi facile, aussi gentil, aussi doux -tout mon opposé, mais cela devait être pour ça que l'on s'appréciait autant- ne pouvait pas être là, en train de râler comme ça, à vue de tous. D'autant plus que ma cousine, adorant les plantes et la nature, était toujours en extase devant le parc d'Erzenber et habituellement, rare étaient les choses qui pouvaient l'en distraire. Bien que ... si ma mémoire ne me trompait pas, elle ne supportait pas la chaleur. Eclairement. Si nous avions bien un trait de caractère en commun, c'était notre ... hummm ... léger brin de folie, comme s'amusait à nous le faire remarquer mon frangin adoré -s'il y en avait bien qui ne me manquerait pas ici, c'était lui ! Ce n'aurait donc pas éété très étonnant de sa part de se faire ainsi remarquer, sans prendre en compte la multitude d'élèves allongés au bord de l'eau qui devaient vraiment se demander en quoi consisteraient leurs futurs cours, vu l'état psychologique de leur nouvelles profs. Ah ! Elle se frottait l'oeil à présent. Elle devait m'avoir aperçue.

Certitude et joie. Aucun doute, s'était bien elle ! Enfin, depuis tout ce temps, j'allais la revoir ! Ses vêtements, ses valises, sa bague toujours aussi fidèle, ses lunettes de soleil et son chapeau ... Tour à tour, chacune lançait des coups d'oeil incrédules en direction de l'autre, mais je fut la première à réagir. Je répondis à son appel sur un autre ton :


_ KKKKKEEEEEIIIIRRRAACCCHOOOOUUUU

Je savais pertinament qu'elle detestait ce surnom, et c'était d'ailleurs ce pouquoi je m'amusait tant à l'employer. Mais elle ne parut apparement pas en prendre rigueur car dans un élan de joie elle marcha vers moi. Ou peut-être était-ce simplement un élan de folie : elle avait du oublier mon sens de l'humour assez spécial et je m'empressais donc de le lui rappeller. Souhaitant très gentiment la faire plonger dans l'eau afin de la rafraîchir -ne l'avais-je pas entendue se plaindre qu'il faisait trop chaud quelques instants plus tôt ?- je ne bougeais pas d'un poil, prévoyant de m'écarter au dernier moment pour ne pas l'accompagner dans sa baignade. Car si j'adorais l'air et le vent, j'avais une tout autre opinion de la sensation des poissons nageant sous moi ou de l'idée du calmar géant habitant dans ces eaux.

Mais j'avais moi aussi oublié un petit détail : mes reflexes n'étaient pas les même les pieds sur terre que dans les nuages. Aussi m'écartais-je trop tard et l'élan qu'avait pris Keira nous fit basculer toutes les deux dans le lac ...

En un ridicule geste de désespoir, je tentais de m'accrocher pour me retenir à une racine quelconque. Ma peur d'une éventuelle biagnade dans le lac me faisait oublier que ce n’est pas parce que je me trouvais dans le monde de la magie que les Supers-Héros-Qui-Se-Rattrapent-En-Plein-Vol existaient ! Instinctivement, ma chute s’accompagna d’un cri qui fut aussi strident que bref : coulant à pic dans le lac, l’eau rentra dans ma bouche et m’empêcha de finir mon hurlement. Heureusement pour moi, le lac de Erzenber n'était pas le seul endroit où je pouvais m'entraîner et je me débrouillais assez bien dans le domaine de la natation : on est sportive ou on ne l'est pas, et comme de par hasard, j'étais prof de gym, donc de sport ! Je remontais donc aussi vite qu’un bouchon de bouteille de champagne que l'on débouche à l’air libre.

Mouillée. Mais ma robe de sorcière -oh comme je detestais cette uniforme !- n'était pas une tenue très pratique pour nager et je m'en delestait rapidement, me félicitant d'avoir mis un short et un T-Shirt en dessous malgrè la chaleur. A présent, un attroupement d'élèves intrigués venait de se former sur les rives du lac. Ils ne pouvaient pas savoir à quel point je me fichais éperduement de ce qu'ils pouvaient penser de ma chère amie et de moi mais je ne puis tout de même retenir un sourire à l'idée de mon premier cours de voyance. Ca allait être joyeux ! Je me tournai ensuite vers Keira, que je tenais toujours pour responsable des dégats. Je la vis refaire surface et, une fois certaine qu'elle m'entendrait, je lui lançais d'une fois forte :


_ Tu aurais pu me prévenir que, dès ton premier jour, tu souhaitais examiner les plantes aquatiques de Erzenber ! Je me serais préparée en conséquence !

L'idée ne m'effleura pas un instant que c'était de ma faute si je ne l'avais pas retenue. Après tout, elle n'avait qu'à faire attention et modérer ses excès de joie ! Il me vint cependant à l'esprit que je n'aurai pas pu me préparer en conséquence puisque je n'étais même pas au courant de sa venue ici. Me rappellant que notre rencontre était pour le moins inattendue, je sautais du coq à l'âne comme à mon habitude. Que faisait-elle là ? Ele n'était certainement pas venue ici en temps qu'élève, étant donné qu'elle avait à peu près mon âge, il aurait fallu être un veritable cancre pour étudier encore à près de 25 ans ! Et puis, elle avait passé ses ASPIC avec moi, comme le reste de notre scolarité à Erzenby, c'était donc impossible. La verité s'établit peu à peu en moi. Elle était donc Diractrice ! J'allais vivre avec elle au quotidien aussi longtemps que durerait mon poste ici !

_ C'est géniaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaal !


Songenant soudainement que même mon amie n'était pas capable de lire dans mes pensées, je rajoutais précipitament une explication à mon exclamation :

_ Euh ... Que tu sois ici avec moi !

Moi, j'avais réussi à me débrouiller pour faire de ma passion mon métier. Eh oui, messieurs et mesdames les professeurs, mon cas n'est pas si desespéré que ça ! J'ai fini comme vous, à enseigner ce que je savais, même si le savoir n'était pas le même. Mais Keira.. Non pas qu'elle était moins bonne que moi en classe, il fallait vraiment être très fort pour me surpasser dans le domaine de la nullité, mais je ne savais pas tellement dans quoi elle s'était spécialisée. Ah, si ! Certainement la Direction ! Vu sa passion pour Diriger, il ne pouvait en être autrement. Je lui adressais un sourire radieux l'encourageant à m'en dire plus. Nous avions tellement de temps à rattraper !


[HJ: Désolée pour le retard ma Keira-chou... SI il y a quoi que ce sois avec mon poste dit moi le... Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les temps ont changé ... [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les temps ont changé ... [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EVENT - Il est peut-être temps de partir. [Libre au Clan]
» Un petit peu de temps libre [Privé Keris]
» Jouer pour passer le temps [Libre ]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Comme au bon vieux temps [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnaire Erzenber :: Les alentours du Pensionnaire :: Le lac-
Sauter vers: